Qu’est-ce que le pranayama ?

Selon l’étymologie :
Le 1er sens est …… Maîtrise du souffle
Prana signifiant souffle et Yama,  maîtrise, régulation
Le 2ème sens est …. Allongement du souffle
Prana signifiant toujours souffle et ayama, allongement ou sans restriction
Le pranayama, c’est la maîtrise du souffle.
Il s’agit donc dans un premier temps de prendre, tout simplement, conscience du mouvement del’Expir, de l’Inspir et de la Suspension, tel qu’il est dit dans les yoga-sutras (texte du 2è siècle après J.C.) et dans la hatha-yoga pradipika
(texte datant de 1500 après J.C.) :« Les mouvements de la respiration sont l’Expir, l’inspir et la suspension… » Yoga-Sutras. « Le pranayama est divisé en 3 parties:
recaka (expiration), pûraka (inspiration) et kumbhaka (rétention). «  »Hatha Yoga Pradipika »Au niveau des Kumbhaka (les suspensions de souffle), il y a :
antara kumbhaka : suspension poumons pleins
bahia kumbhaka : suspension poumons vide.
Il existe une 4è modalité de respiration qui dépasse le plan de la conscience et qui nous
amène à cet état de méditation qu’est le SAMADHI.
« Une quatrième modalité de la respiration dépasse le plan de conscience où l’on distingue
inspir et expir. »Yoga-sutras de Patanjali, Aphorisme II, 51
appelé Kevala Kumbhaka dans la Hatha-yoga pradipika (II, 71)
Mais le pranayama, c’est aussi l’allongement du souffle.
On cherchera donc, après avoir pris conscience des 4 temps de la respiration, à allonger ces
capacités respiratoires, en mettant en place  :
La respiration complète : c’est-à-dire une respiration plus profonde qui associe les trois
niveaux de la respiration (abdominale, thoracique et claviculaire) :
à l’inspir :
le souffle emplit d’abord l’abdomen, puis en continuant à inspirer lentement,
le souffle monte dans le thorax qui se soulève , puis en continuant à inspirer toujours
lentement, le souffle emplit le haut du  buste (le niveau claviculaire).
suspension de souffle, poumons pleins (PP) : Marquer un temps d’arrêt de 1 à 2 secondes,
à l’expir :  expirer lentement en vidant d’abord la zone claviculaire, puis continuer à
expirer lentement pour vider ensuite le thorax qui s’étale, et continuer à expirer en
vidant l’abdomen.
suspension de souffle, poumons vides (PV) : Marquer un temps d’arrêt de 1 à 2 secondes
Puis laisser l’inspir revenir dans le ventre et monter, lentement, comme une vague très douce, vers le haut du buste.
On peut aussi pratiquer :
avec l’ Inspir du haut vers le bas et expir du bas vers le haut, on met alors en place 2 des vayus : Prana pour l’Inspir, et Apana  pour l’expir
puis des rythmes de comptage :
par exemple, sur la base de  1  ,  1/2  ,  2  ,   1/2
on aura un Inspir de 4 secondes, une suspension PP  de 2 secondes,
un Expir de 8 secondes, une suspension PV de 2 secondes, ou bien un Inspir de 8 secondes, suspension PP de 4 secondes, un Expir de 16 secondes, suspension PV de 4 secondes, ensuite il suffit de changer la base.

Extrait de: http://www.centre-yoga-et-bien-etre.com